lundi 22 mai 2017

Kadaré un climat de folie

Je viens de le terminer, j'ai eu plaisir à écouter l'interview de l'auteur dans le cadre de l'émission un livre, un jour


dimanche 21 mai 2017

De toutes mes forces un film de Chad Chenouga avec Yolande Moreau




J'étais allée le voir pour Yolande Moreau qui est toujours épatante. 
Sur le sujet : un adolescent en foyer à Epinay (93) moins, les films sur les jeunes de banlieue ne me dépaysent pas spécialement....
Et pourtant c'est un film sensible, qui fait bouger les lignes. De toute leurs forces ces jeunes veulent réussir et ne pas se cantonner à la place où on les a placés. Nassim ressemble plus à un bourgeois des beaux quartiers, pour rester dans son lycée, il va de toutes ses forces simuler puis travailler d'arrache-pied pour être un bon élève. Il refuse de fréquenter autres garçons du foyer qu'il méprise mais découvrira plus de chaleur et d'amitié que chez ses copains du bon lycée...

jeudi 18 mai 2017

Une famille Heureuse - de Nana et Simon Géorgie

VOYAGE A TBILISSI
Dans un appartement de Tbilissi trois générations cohabitent, Manana et Soso, les parents de Manana, leurs enfants adultes, leur gendre. Manana a la cinquantaine, elle enseigne la littérature au lycée. Et comme si cela ne suffisait pas, les cousins, amis s'invitent pour l'anniversaire de Manana.
Ils sont chaleureux, ces Géorgiens, ils boivent, chantent, s'étreignent, s'embrassent. 

Sont-ils heureux?
Manana se réfugie sur le balcon, fuyant la fête et bientôt fuit l'appartement pour enfin se retrouver seule. 

Personne ne comprend son goût pour la solitude, sa volonté d'indépendance. Comme si le bonheur ne se concevait qu'en tribu. Comme si la liberté était une honte pour la famille. 
On a plaisir à les voir manger, cuisiner, boire, chanter; Chanter surtout! 


dimanche 14 mai 2017

Le chanteur de Gaza de Hany Abu-Assad -

C'est une histoire vraie, celle de Muhammad Assaf qui a gagné le télé crochet Arab Idol après s'être enfui clandestinement de Gaza en 2012 et qui est devenu ambassadeur des Arts et de la culture de l'Unesco. Lire lCI
C'est un de ces rêves que nourrit la télévision, on pense à Slumdog Millionnaire. 
Le metteur en scène Hany Abu-Assad aime filmer - et filme très bien -  les courses des enfants, déjà dans Omar, le héros courait vite. 

Dans la première partie, 4 enfants courent à travers Gaza, dans les ruelles, de toits en toit, rattrapant même un homme à vélo. 4 amis qui veulent former un groupe musical et qui n'ont que des bidons ...mais Nour est exigeante, sous sa casquette à l'envers, Nour est une fille, cela ne se voit au début. C'est elle qui rêve de matériel professionnel et qui motivera les garçons, le chanteur c'est son frère Muhammad. 
Cette première partie du film, en 1905, est une réussite totale, rythme, action, musique et drame. 

La seconde, 2012 dans Gaza en ruine raconte le concours. Elle inclut  les véritables images du concours, le triomphe de Muhammad Assaf après ses épreuves pour rejoindre le Caire. Elle montre les ruines, l'évolution de Gaza. un des amis du groupe, devenu barbu veut interdire la musique. Laissera-t-il son ami passer la frontière? 

Lire également l'article ICI




vendredi 5 mai 2017

Golem : Avatars d'une légende d'argile au MAHJ - Amos Gitai



« Qui peut dire qu’il sait quelque chose sur le Golem?On le relègue dans le domaine des légendes jusqu’au jour où un événement survient dans les ruelles et lui donne brusquement vie. »
Gustav Meyrink 
Bien sûr, on connait le livre de Meyrink (1915) et les adaptations filmées.
Dès l’entrée on entend la voix de Borges lisant son poème sur le Golem : 



on peut aussi voir de nombreux extraits des adaptations filmées du livre de Meyrink 

LE GOLEM DE PRAGUE
Si le Golem de Prague est le plus célèbre, il exista d'autre Golem au cours des temps, on peut citer celui d'Elya Ba'al Chem de Chelm...
Yehouda Loew, Maharal de Prague oublia de l'endormir pendant le Shabat, il se transforma en une menace son corps se trouverait encore dans la Vieille-Nouvelle Synagogue de Prague.
Ambivalence du Golem, un être docile et protecteur peut se transformer en une créature dangereuse incontrôlable.
c'est le Golem de Prague qui est à l'origine de l'image qu'on se fait du Golem: dans cette salle de nombreux extraits de vidéogramme illustrent cette image.
UN HÉROS PROTECTEUR



Les comics américains ont emprunté à la figure du Golem cet image du géant protecteur; les dessinateurs juifs étaient familiers du mythes qu'ils adaptèrent.
On peut aussi imaginer le Golem qui défend les Juifs des nazis.
Un Jeu vidéo : "have no mouth and I must scream" exploite cette idée. De nombreux jeux vidéos font appel au Golem
On peut aussi écouter Elie Wiesel
"A nos yeux c'était un sauveur. Un sauveur muet et malheureux; Nul ne le comprenait...."
UN MONSTRE INCONTRÔLABLE
C'est Amos Gitai qui a eu le mot de la fin!



Golem L_Esprit de L_Exil - Ouverture par dm_514fa7a45ceb2

dimanche 16 avril 2017

je danserai si je veux film de Maysaloun Hamoud Israël/Palestine


Laila et Salma partagent un appartement à Tel Aviv. Laila est avocate, belle, indépendante. Salma est DJ et barmaid dans un bar branché. Elles sont joyeuses et libres, boivent des bières, fument des joints et profitent de la vie trépidante de Tel Aviv. Quand Nour débarque dans la colocation avec sa grosse valise et son voile, elle détonne un peu.
Trois filles palestiniennes qui essaient de gagner la liberté et le bonheur, chacune à sa façon.
Laila, courtisée par un collègue juif ,  ne cède pas à ses avances, elle tombe amoureuse de Ziad, le beau garçon qui revient de New York ils forment un très  beau couple mais rapidement Ziad lui demande des compromis inacceptables pour elle.
Nour est fiancée à Wissam, un homme pieux qui ne songe qu'à avancer la date du mariage alors que Nour tient à terminer ses études d'informatique et à obtenir un emploi.
Salma est lesbienne. Sa famille chrétienne de Nazareth, qui paraît tolérante lui présente des prétendants qu'elle refuse.
A chacune, son degré de révolte, sa résistance,  ses limites.
Ce n'est pas facile d'être une femme - palestinienne - libre et heureuse même dans la grande ville.
Un film féministe réalisé par Maysaloun Hamoud qui a cherché à faire entendre une nouvelle voix dans l'ambiance des changements annoncés par les Printemps arabes.
Un film produit par Shlomi Elkabetz dédié à Ronit Elkabetz, sa sœur décédée il y a tout juste un an, bouleversante dans le Procès de Viviane Amsallem qu'ils ont réalisé ensemble.







vendredi 3 mars 2017

la Fresque Angelin Prejlocaj à la Maison des Arts à Créteil


La Fresque est une création 2016. Continuant l'exploration des contes ( après Blanche Neige que j'avais beaucoup aimé)Prejlocaj s'inspire d'un conte chinois:.

"... deux voyageurs s'abritent dans un temple où il y a une fresque magnifique représentant un groupe de jeunes filles . l'un d'eux est fasciné par les longs cheveux , symbole de la jeune fille, il la regarde si longuement qu'il se sent transporté dans le tableau.....Chu est chassé de la fresque par des guerriers, quand il retrouve son ami et contemple la freque à nouveau, sa favorite arbore un chignon, symbole des femmes mariées. "




Comme toujours chez cette artiste, les chorégraphie sont d'une grande beauté et grande perfection. Mais La Fresque - malgré son thème coloré - est d'une grande sobriété.  Je n'ai pas reconnu tout de suite le symbole des cheveux dans les volutes de "fumée"  flottant au dessus des danseurs puis s'emmêlant dans la danse. Un jeu d'écrans nous transporte en dehors ou dans le tableau sur plusieurs plans. J'ai beaucoup aimé les guerriers que j'ai pris pour des silhouettes gigantesques surgissant d'un rectangle éblouissant. 

Mais j'ai  un peu regretté le foisonnement imaginatif qui m'avait séduite dans Blanche Neige.