jeudi 12 mars 2020

Un fils - film tunisien de Mehdi Barsaoui



Je ne lis pas les critiques avant d'aller au cinéma. J'aime découvrir. Le cinéma tunisien m'intéresse, cela me suffit. 
Le film commence dans l'insouciance d'une fête de famille dans l'été optimiste 2011.  Puis week-end en famille dans le Sud Tunisien, paysages superbes. L'excursion tourne au drame, la voiture est prise dans une embuscade terroriste, l'enfant est grièvement touché. 
Le reste du film se déroule à l’hôpital de Tataouine. Azziz survivra-t-il? 
Film sur la paternité,ou la filiation,  sur les survivances de lois religieuses et conservatrice : l'adultère est puni de prison, l'autorité paternelle est prépondérante. même dans une famille très occidentalisée l'honneur masculin n'est pas à négliger. 
En filigrane, la corruption, la guerre en Libye toute proche, les menaces islamistes...
Un film complexe. Un thriller aussi. l'enfant survrivra-t-il? 

lundi 2 mars 2020

Porgy and Bess -Metropolitan New York retransmis au Cinéma du Palais

Les retransmissions d'opéras au cinéma sont maintenant largement répandues et pourtant c'est la première fois que je profite de cette merveilleuse occasion! Aller à l'opéra au Cinéma du Palais de Créteil ne me semblait pas réellement aller à l'Opéra. C'était un préjugé idiot et la salle comble témoigne de l'engouement du public. 
Porgy and Bess joué à New York est évidemment gage de qualité dans la mise en scène, dans les voix, les chorégraphies et les chœurs! 
Eric Owens (Porgy), Angel Blue (Bess)



vendredi 28 février 2020

Black waters - Todd Haynes

Les films mettant en scène des avocats menant enquête sont une sorte de spécialité du cinéma américain.

 On pourrait imaginer David contre Goliath (Dupont de Nemours), nuançons, l'avocat est employé par un cabinet d'affaires spécialisé dans la défense des intérêts des industries chimiques, il connaît toutes les ficelles du métier.


Opposition entre la ville Cincinatti et la campagne de la Virgine de l'Ouest, entre la modernité et un monde rural passéiste? Dupont de Nemours  essayé cette ficelle en accusant le fermier qui a perdu ses vaches de négligence, voire de manque d'hygiène. 

Par hasard, en défendant le fermier, l'avocat soulève un problème de grande ampleur qui donne lieu à un procès-fleuve qui s'étale sur des années et des années. 

Le film dure 2h06, et c'est juste assez long pour suivre les développements de l'affaire. On ne s'ennuie pas, les acteurs sont excellents et très convaincants.

J'en suis ressortie abasourdie : il ne s'agit pas d'un désherbant dont on pourrait se passer, il ne s'agit pas d'un produit exotique : il s'agit du téflon qui recouvre nos ustensiles de cuisine et de nombreux objets de la vie courante, je ne sais même pas lesquels. Vais-je faire le ménage dans ma cuisine? La molécule toxique serait présente dans le sang de 99% de l'humanité. Quel crédit accorder à cette assertion?
Dans quel monde empoisonné vivons-nous?


jeudi 20 février 2020

Lettre à Franco - Almenabar

 Cette université est le temple de l’intelligence et je suis son grand prêtre. Vous profanez son enceinte sacrée. Malgré ce qu’affirme le proverbe, j’ai toujours été prophète dans mon pays. Vous vaincrez mais vous ne convaincrez pas. Vous vaincrez parce que vous possédez une surabondance de force brutale, vous ne convaincrez pas parce que convaincre signifie persuader. Et pour persuader il vous faudrait avoir ce qui vous manque : la raison et le droit dans votre combat. Il me semble inutile de vous exhorter à penser à l’Espagne. J’ai dit... »
— Miguel de Unamuno lors de sa dispute avec Millán-Astray


La réponse de Miguel Unamuno, recteur de l'Université de Salamanque est connue. En revanche les évènements précédant ce discours et l'arrivée au pouvoir de Franco le sont moins. Ce film est une leçon d'histoire. Leçon qui mérite d'être méditée actuellement alors qu'on oublie parfois comment le fascisme s'est installé et qu'une certaine droite "décomplexée" se fait entendre.  

Magnifiques décors de la ville et de l'université de Salamanque !

samedi 15 février 2020

Tu mourras à 20 ans - film soudanais de Amjad Abu Alala


Un film soudanais est pour moi une aventure, le Soudan n'est  pas une destination de voyage envisageable en ce moment! 
J'avais une appréhension en allant aux Cinémas du Palais où j'ai vu récemment un documentaire soudanais qui m'a enthousiasmée ; Talking about Trees.

 Tu mourras à 20 ans ne m'a pas déçue! C'est une fiction s'inspirant d'un roman de Hammour Ziada
j'ai été tellement impressionnée par le film que je viens de télécharger le roman. 

Dans un village au bord du Nil, un enfant est présenté à sa naissance à un chef religieux au cours d'une cérémonie colorée et pittoresque. Le cheikh le baptise Muzamil et prédit qu'il mourra à 20 ans. Muzamil va vivre toute son enfance cette malédiction. Son père fuit ce destin inéluctable et prend la route de l'exil, sa mère revêt des vêtements de deuil alors que l'enfant est vivant et trace au charbon les bâtons comptabilisant les jours que Muzamil a déjà vécu et qui le rapprochent de l'échéance fatale. Tout le village voit dans Muzamil un mort en sursis, les enfants qui l'enferment dans un simulacre de cercueil, l'imam qui prêche la pureté et l'embauche pour servir à la mosquée et même Naima, une jolie fille qui en est amoureuse mais qui se fiance à un garçon promis à la vie. 

Dans une maison anglaise, à l'écart du village, vit un réprouvé :Soleiman qui a parcouru (et filmé) le monde, qui boit et qui s'attache à Muzamil, essayant de le faire réfléchir par lui-même et échapper à ce destin mortifère. 

Le film se déroule dans un décor naturel somptueux :  maisons de terre, mausolée, beauté du paysage et des habitants, étrangeté des cérémonies. Tout concourt à un voyage magnifique. 

Peut on échapper aux croyances? A un destin choisi plutôt que prédestiné?
Un hymne à la liberté. 





vendredi 14 février 2020

Un divan à Tunis - Manele Abidi


C'est une charmante comédie qui se déroule sur une terrasse de Tunis où Selma a installé son cabinet de psychanalyse.
 Défilent tous les archétypes de la société : l'ado rebelle qui ne rêve que de partir et qui cache une teinture ratée sous un voile, sa mère voilée et bornée, l'homosexuel refoulé, un imam malheureux, des flics pointilleux, une coiffeuse névrosée....et tous ceux qui confondent divan et sexe facile. Une série de gags qui font rire et sourire. 
Mon préféré c'est le portrait de Freud coiffé d'une chéchia dont la barbe le fait confondre avec un islamiste. 

Pas de drame! Une comédie légère qui pourtant est percutante. 



lundi 10 février 2020

Histoire d'un regard -Mariana Otero

C'est l'histoire d'un photographe de presse de Gamma : Gilles Caron disparu au Cambodge en 1970. 
C'est notre histoire, celle du monde de 1967 à 1970. 


Les photos de presse qui hantent notre mémoire : le sourire narquois de Dany Cohn-Bendit avec un policier casqué, Moshé Dayan devant le Mur des Lamentations qui vient d'être conquis, un soldat assis devant le Canal de Suez, le Vietnam, le Biafra, les enfants de Derry en Irlande du nord....Des images ou des icônes? 

La réalisatrice va construire l'histoire de Gilles Caron grâce aux planches-contact numérisées : 10.000 clichés qu'elle va interroger, classer, faire parler. Au temps de l'argentique, il y a tout dans la planche-contact, les premières photos du rouleau qui seront peut-être voilées, les tentatives d'approche du photographe, ses changements de positions, ses cadrages. Aussi, les photos qu'il capte au cas-où, comme le préfet Grimaud qui passe...

Prendre des photos à l'Olympia serait aussi difficile que photographier un théâtre de bataille?
Travail sur l'image mais aussi réflexion sur le rôle du photographe, témoin d'un drame mais aussi utilisé par les différentes parties : les photos d'enfants biafrais ont été utilisées par bien des Ong, parfois ce n'est ps la photo mais le photographe lui-même qui fera l'objet d'un chantage, quand il sera pris en otage au Tchad! Aussi mise en danger parfois du sujet photographié comme cet enfant irlandais....
Un film remarquable, une leçon d'histoire, une leçon aussi de photographie.